Retour sur les saveurs locales du département du Zou

Pour une première fois dans le département du Zou, une foire s’est déroulée les 04, 05 et 06 Août 2017 à Bohicon précisément au centre Cémola et cela grâce à l’entreprise SENS. Rappelons que Bohicon est une ville carrefour et est la quatrième ville du Bénin.

Saveur locale du Zou

Cette foire a connu à la cérémonie d’ouverture la présence effective de l’autorité locale qu’est le maire de la commune de Bohicon : M. Luc ATROKPO. Ce dernier était même accompagné de son collègue des collines, le maire de Dassa : M. Nicaise FAGNON.

25 stands étaient occupés allant des transformateurs et producteurs de produits locaux (soja, jus de  fruits, poulets, huile de sésame, riz, etc.) aux institutions telles que la GIZ et la coopération suisse.  Une vingtaine de structures d’accompagnement ont coopéré et sont mieux connus par le public. Un circuit création d’entreprises qui a drainé près de 250 jeunes qui ont été coachés.

Des conférences-débats également ont meublé cette foire le 04 et le 05 aout :

  • Conférence 1 : Revalorisation du afitin: une filière d’importance économique et sociale pour le Zou
  • Conférence 2 : Aviculture locale: un levier pour l’émergence de la filière soja et la création d’emplois durables

Des personnes expérimentées et averties ont animé ces conférences. Nous avons entre autres :

  • Mme Brigitte Tohoundjo: Chef d’entreprise Afitin à Saclo/Bohicon,
  • Le Prof dr ir P. Azokpota: spécialiste Afitin a la NSA/FSA
  • M. GNIMADI Dominique: Chef d’arrondissement (C.A.) de Bohicon portant un projet sur la culture du néré à croissance rapide,
  • M. Benoît AMOUSSOU: membre de la coopérative volaille du Bénin,
  • M. Ghislain BADET: Ir agronome ,
  • M. Didet: restaurateur spécialisé dans les poulets locaux,
  • M. Lionel GUEZODJE: coop/dicpa (bras commercial de fupro)
  • Vital TCHIBOZO: it agro PA
  • M. Abdoul AGUEH: responsable de l’entreprise Tomorrow Is Mine (TIM).

Cette foire a eu le mérite de connaitre le dimanche un concours de cuisine des poulets locaux de type « zado » et « goliath » et du tofu (fromage de soja). Cinq restaurants de la place étaient en lice. Enfin le restaurant « bleu-blanc-bleu » a eu la première place, suivi par le restaurant « las vegas » puis le restaurant « linge blanc ». Ils ont droit chacun à un bon d’achat de poulets locaux (zado et goliath) et du tofu d’une valeur de 100.000 FCFA chacun.

Les avantages de cette foire sont entre autres :

  • Valoriser les produits locaux fabriqués notamment dans la commune du Zou ;
  • Faire découvrir les producteurs, transformateurs, institutions d’accompagnement des jeunes au grand public ;
  • Permettre au grand public de comprendre que la consommation du tofu n’est pas l’apanage des démunis et couches déshéritées ;
  • Inciter la jeunesse non seulement à l’auto-emploi mais aussi à la valorisation des produits locaux ;
  • Amener les acteurs d’un même département et d’une même ville à mieux travailler en réseau ;
  • Amener les autorités locales à découvrir ce qui se fait de bien et de beau sur leur territoire ;
  • Créer et développer des chaines de valeur ajoutée.

La présence des fabricants d’équipements locaux a manqué à cette foire. Par ailleurs, le cadre était un peu trop restreint vu le nombre de participants qui très vite à augmenter.

Vivement que les autorités locales et partenaires à divers niveaux accompagnent cette noble initiative afin qu’il y ait plus de participants, plus de stands les éditions à venir. Bref, que cela devienne en un week-end tout un festival d’art et de découverte, un rendez-vous inédit du donner et du recevoir.

Une fois encore, félicitations à l’entreprise SENS pour avoir réussi ce parie par ces temps qui courent. Le plus dur est de perpétuer cette initiative afin d’en compter de multiples éditions.

Laisser un commentaire