Actualités

Bénin 2012: Et déjà une spéculation alimentaire

Au Bénin, nous avons une agriculture totalement dépendante de la nature. Donc, pas de saison pluvieuse, pas de récolte. En d’autres termes, avec une saison pluvieuse instable, la récolte n’est pas bonne. Par conséquent, le prix des produits agricoles montent rapidement puisque la demande est très forte.
En effet, le Bénin dispose du sud jusqu’au centre d’une grande saison pluvieuse et d’une petite saison pluvieuse mais le nord n’en compte qu’une seule saison pluvieuse. Pour cette année 2011, on a constaté que la petite saison pluvieuse a été bouleversée. Ce qui a mis à mal les paysans qui cultivent dans cette période essentiellement le maïs, l’arachide, le niébé. Le maïs étant un produit de forte consommation, la demande est donc plus forte que l’offre.
Figurez-vous, la bassine de maïs qui en cette période s’achète sur le marché (Bohicon par exemple) normalement à 5000f-6000f est déjà à 9000f, soit une augmentation de 15%.
Que faire puisque l’Office National d’Appui à la Sécurité Alimentaire (ONASA) doit aussi s’en procurer sur le marché national afin de constituer des stocks de sécurité ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité