Actualités

La mise sur le marché des produits alimentaires: qui contrôle quoi et quand?

Les fêtes de fin d’année sont l’apanage des Béninois quel que soit le bord politique, ethnique et religieux. En ce mois de décembre, le dernier mois avant janvier, le ministère du commerce, de l’industrie, des petites et moyennes entreprises est déjà au bout de ses efforts.
En effet, ce ministère est chargé entre autre de contrôler la qualité des produits mis sur le marché et de saisir ces derniers s’ils ne sont pas conformes aux règlementations en vigueur. Pour le ministère, « normalement c’est les associations de défense des consommateurs qui doivent nous aider dans cette lutte en dénonçant la mise sur le marché des produits impropres à la consommation par les opérateurs économiques ».
Mais selon Monsieur Bernard DOSSOU-DOSSA,  président de l’association de défense des consommateurs dénommé « Que choisir Bénin », « l’Etat doit d’abord nous aider à limiter l’entrée des produits de mauvaise qualité sur le territoire et nous donner les moyens qu’il faut ».
Rappelons que la loi au Bénin ne permet pas aux associations de défense des consommateurs de sanctionner  mais de constater la mise sur le marché national de produits de qualité non satisfaisante. Seul le ministère du commerce, de l’industrie, des petites et moyennes entreprises à le pouvoir de sanctionner.
Dans tout cet imbroglio, que doit faire le consommateur ? Nous invitons donc les consommateurs à consommer local, à regarder minutieusement la date de péremption des produits, à éviter de chercher à acheter la contrefaçon mais à demander l’original car la santé n’a pas de prix.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Salut! Cet article a particulierement attiré mon attention, parce que nous sommes en période de fête et ca vient à point nommé. Mais pourquoi pensez vous donc que le ministère du commerce, de l’industrie, des petites et moyennes entreprises est dejà à bout de ses soufles?

  2. Bonne question.je dis que le ministère est au bout de ses efforts en cette periode de fête car il a du mal à déployer tout son personnel de contrôle sur le terrain à la fois. ce qui fait qu’il procède par rotation ou avec des tournées. et tu sais combien ça coûte une mission au Benin (prime de risque, frais de voyage, d’hébergement…).

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité