Actualités

Mini atelier d’échanges sur les approches case, filière et chaîne de valeur.

Le mardi 09 octobre 2012 a eu lieu à la salle de conférence du  Haut-Commissariat à la Gouvernance Concertée un mini atelier organisé par Agri-Hub Bénin (http://apf-benin.ning.com/). L’objectif est  d’échanger  sur les caractéristiques des approches filière, chaîne de valeur et CASE, les points de ressemblance et les circonstances d’utilisation de chacune de ces approches à travers des cas pratiques.
De cet atelier, nous pouvons retenir de façon générale que ces approches sont utilisées dans le cadre des programmes ou projets pour la réussite des interventions. Ces approches permettent d’orienter, de planifier et de coordonner les interventions.
De façon spécifique :

  •  Une filière agricole est un système d’agents qui concourent à produire, transformer, distribuer et consommer un produit ou un type de produit. Elle permet de repérer des relations de linéarité, de complémentarité et de cheminement entre les différents stades d’un produit agricole de base depuis l’approvisionnement en intrants jusqu’au Consommateur final par l’intermédiaire de nombreuses transformations qui visent à ajouter de la valeur au produit brut. Le cas pratique de l’approche filière présenté au cours de l’atelier est celui de DEDRAS ONG dans le cadre du projet de Développement des Filières Soja et Anacarde (DéFi).
  • Une chaîne de valeur (CV) est peut être définie comme l’enchaînement des opérations depuis les intrants spécifiques à la production primaire et à travers les transformations du produit, la commercialisation jusqu’à la consommation finale. C’est un dispositif institutionnel qui lie et coordonne l’ensemble des producteurs, industriels, prestataires de services, négociants et distributeurs d’un produit spécifique.
  • Le Competitive Agricultural Systems and Enterprises (CASE) est une stratégie développée par l’IFDC et vient soutenir l’approche chaîne de valeur. CASE est basé sur trois (03) piliers :

    1. développement des pôles d’entreprises Agricoles,
    2. développement des chaînes de valeur et
    3. amélioration de l’environnement institutionnel.

La mise en œuvre de CASE suit 7 étapes:

  • Étape 1: mobilisation, réception des « business Idea »,
  • Étape 2: évaluation des idées d’affaires et sélection des idées pertinentes,
  • Étape 3: information des promoteurs sélectionnés,
  • Étape 4: organisation des ateliers de diagnostics et de planification,
  • Étape 5: négociation et la finalisation des plans d’action,
  • Étape 6: contractualisation avec le promoteur ou les partenaires désignés et
  • Étape 7: mise en œuvre et le suivi des contrats.

La même démarche serait suivie pour le nouveau projet 2SCALE (Toward Sustainable Clusters in Agribusiness through Learning in Entrepreneurship: 2012-2017) lancé par l’IFDC.

La différence entre filière et chaîne de valeur est que la filière est un ensemble de chaînes de valeur d’un produit de base. En effet, la filière part d’un produit de base et aboutit à des produits finis alors que la chaîne de valeur part d’un produit particulier ou spécifique pour un marché précis (local, sous-régional, international). Par exemple, quand on parle de filière manioc, le produit de base est le manioc et les produits finis sont les cossettes, le gari, le foutou, etc.  Les chaînes de valeur dans ce cas sont par exemple cossettes pour le bétail en Europe, gari pour le marché national, foutou sur le marché sous régional.

Après une synthèse des différentes présentations, la parole est donnée aux participants pour se prononcer sur les activités que le groupe Chaîne de valeur d’Agri-Hub Bénin pourrait intégrer dans son plan de travail pour l’année 2013. Au nombre des activités énumérées, nous pouvons citer :

  • la capitalisation des expériences de terrain sur les chaînes de valeur,
  • La multiplication des ateliers du genre sur des thèmes proposés par les membres du réseau,
  • La mise à disposition des membres de Agri-hub Bénin des informations sur le marché : comment conquérir le marché, les exigences des marchés ?
  • Faire une étude sur l’impact des apports extérieurs sur le secteur agricole béninois, mise en réseau des demandeurs et des offreurs.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité