Les nouvelles modalités de la commercialisation des noix de cajou

Noix de Cajou

Afin d’activer, la commercialisation des noix de cajou, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat et celui de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche viennent de prendre un arrêté fixant les modalités de commercialisation des noix de cajou au Bénin.
L’arrêté précise que la commercialisation intérieure des noix de cajou par les acteurs est subordonnée à un agrément accordé par le Ministre chargé du Commerce après avis du Comité de Suivi de la Campagne. De même, l’obtention de cet agrément, est assujetti à une caution qui est fixée à cinq millions (5 000 000) de FCFA. Cette caution est retournée au commerçant en fin de campagne en tenant compte des préjudices causés par lui au cours de la campagne.
La vente des noix de cajou aux abords des voies, des maisons d’habitation, dans quelques autres lieux publics ou privés, est interdite.
Il est interdit aux exportateurs de s’approvisionner directement en noix de cajou auprès des producteurs individuels.
L’exportation des noix de cajou est subordonnée à la possession d’un agrément.
Le cautionnement bancaire pour l’obtention de l’agrément est de vingt millions (20 000 000) F CFA.
L’exportation des noix brutes par voies terre est interdite. (Voir l’arrêté ICI).

 

Source: 24haubenin

Laisser un commentaire